+41 79 509 25 54 info@nutrigeneve.ch

Une étude a récemment révélé des quantités de sucre démesurées dans les boissons de chaînes comme Starbucks ou certains fast-foods. Qu’en est-il en Suisse?

Le 98% des boissons chaudes servies dans les chaînes de restauration rapide sont trop sucrées, selon une étude de l’association Action on Sugar, relayée par le «Guardian» au mois de février dernier.

L’association tire la sonnette d’alarme, relaie le site d’Europe1. En effet, plus d’un tiers des boissons testées par Action on Sugar compte au moins autant, voire davantage de sucre qu’une canette de Coca-Cola.

Certaines boissons chez Starbucks en Grande-Bretagne contiennent l’équivalent de 25 cuillerées de sucre, soit trois fois la dose quotidienne recommandée. A titre d’exemple, un Mocha au chocolat contient 18 cuillères de sucre, un chocolat chaud en compte 15, tandis qu’il y en a 11 dans un Caramel Macchiato.

Une idée de la consommation de sucre dans ses boissons chez Starbucks en Suisse? La chaîne américaine n’a pas de tableau de valeurs nutritionnelles pour notre pays. «Nous vous invitons à jeter un coup d’oeil à notre table sur nos sites français etallemand, c’est à peu près pareil en Suisse», s’est contentée de nous répondre la chaîne, qui précise s’être engagée à réduire de 25% ses taux de sucre d’ici à 2020.

Si l’on en croit les chiffres de ces tableaux, la consommation de sucre est différente, même si elle reste très importante avec jusqu’à 22,9 grammes de sucre (soit un peut plus de cinq cuillerées, une cuillerée à café représentant 5 grammes).

Comment en arrive-t-on à dix ou quinze cuillères de sucre en Suisse dans ce cas? La réponse est simple: en ajoutant de la crème, du lait, du sirop et du sucre, ce qui est pratiquement toujours le cas.

Un café gourmand à la place d’un dessert

Chez McDonald’s au Royaume-Uni par exemple, un Mocha contient 11 cuillères de sucre, tandis qu’un chocolat chaud en possède entre 7 et 9 selon la taille choisie.

Contacté par «20 minutes», McDonald’s explique que la quantité de sucre est sensiblement différente en Suisse, et évoque une importante nuance lorsqu’il est question d’un café chez lui. «Dans la recette du McCafé, il n’y a pas de sucre, explique une porte-parole. Néanmoins, lorsque le client souhaite ajouter du sirop ou de la chantilly dans sa boisson, là on sera évidemment dans un produit plus sucré.»

Toutefois, à titre de comparaison avec les chiffres au Royaume-Uni, le caramel macchiato ne contient que 5 grammes de sucre en Suisse, tandis que le chai latte en contient 16. «Nous observons que nos clients choisissent souvent nos boissons McCafé les plus gourmandes à la place d’un dessert ou d’une pâtisserie», précise la porte-parole, qui invite chaque client à consulter les valeurs nutritives des produits McDonald’s.

Gras, calorique et sucré à l’extrême

Citée par le «Guardian», une nutritionniste d’Action on Sugar propose vivement aux consommateurs de commander une boisson allégée voire carrément sans sucre, en privilégiant la plus petite taille possible.

«Non seulement ces boissons sont extrêmement sucrées et caloriques, mais en plus elles sont très souvent accompagnées d’un snack ou d’une pâtisserie aussi gras que sucrés», affirme la jeune femme.

Un chercheur de l’association demande quant à lui à ce que les chaînes de cafés agissent le plus vite possible pour réduire la quantité de sucre utilisé. Il recommande également de stopper la vente de boissons en taille XXL.